Samedi 5 avril 2014 6 05 /04 /Avr /2014 19:24

Hello,

 

De nombreux entraînements depuis le début de l'année, déjà plus de 100 heures de vol et cela n'est que le commencement

 

Avec des amis, on a réalisé le plus gros vol du mois de Mars avec un aller-retour de 187km le 28 Mars dernier en partant de St Hil ! De bien belles images pour les yeux. Rien à redire, cette IP7-Pro NIVIUK est vraiment une tuerie, un virage facile, de la vitesse, mais surtout à l'idéal de l'IP6, une solidité surprenante et à toute épreuve.

 

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2013/vol/20140251

http://www.xcontest.org/world/en/flights/detail:Honorin/28.3.2014/10:28

 

Sébastien Blein lors du vol cross sur le Néron. Et en arrière plan, l'insolite "Lucky Luke" !

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1703

 

Le lendemain de ce fabuleux cross, la compétition élite de Saint-Hilaire du Touvet organisée par le "Club St Hil'air" nous tend les bras. La météo est moyenne malgré ce qui était annoncé, un voile nuageux épais est attendu les 2 jours, il n'y aura que quelques trouées de bleu pour espérer faire des manches qui bouclent.

 

C'est l'une des premières compétition de l'année et c'est très agréable de retrouver tous les amis du vol libre après cette pose hivernale Française. Le Samedi 29, un voile épais se déchire dans l'après midi puis revient pour la fin de la manche. 72km lancés, un petit tour de la vallée. Les 30 premiers kilomètres sont faciles, même si ceux qui sont en retard au start posent et ceux qui restent trop bas sur la crête aussi.

 

Après B3, je suis dans le groupe de tête avec Jacques et Clément. Il va falloir traverser la vallée pour aller en face Ouest. Mais là un voile nuageux arrive... Que faire ? On continue un peu sur la crête pour ne pas traverser en diagonale et donc arriver plus haut de l'autre côté. Malheureusement avec Clément on ne choppe aucun cycle nous permettant de monter avant de traverser. Dans notre dos, un groupe sort et traverse. Jacques patiente et sort finalement au bout d'une bonne demie-heure. Nous avec Clément, dans le 0.2m/s on en a marre et on tente d'aller jusqu'à St Marcel pour traverser dans le bout de la crête et essayer de remonter sur la face Nord de Bramefarine.

 

Vol cross du 28, lac d'Annecy à 2200m, splendide !!!

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1704

 

Pas de thermique jusqu'à St Marcel...plan C, traverser bas (750m) sur la carrière en milieu de vallée et ensuite la ville de Pontcharra pour raccrocher. On trouve bien 2 thermiques et assez forts en plus 1.5m/s. Malheureusement ils nous lâchent à la même altitude Une couche d'inversion au bout de 100m bloque nos thermiques et le voile s'installe bien pour couper la convection. On va mourir au pied de Bramefarine comme de nombreux pilotes km 39 (Tim aussi sniff, aucun ABAC team devant). Seul 6 arrivent a trouver un thermique qui leur permet de continuer jusqu'à environ 55km. 

 

Tim 15ème et moi 30ème avec des points très serrés pour tous les pilotes, sauf les 6 qui arrivent à passer la balise.

Les résultats sont ici : http://parapente.ffvl.fr/compet/2385

 

Le dimanche 30, le voile est très incertain, le DE décide de nous faire une manche en temps mini de 32km, la visite des châteaux. Chaque balise correspond à un château. J'aime bien l'esprit !!! Cela se dégage finalement juste avant le start, et la manche risque d'être bouclée rapidement, trop tard pour changer... Cela va bouger un peu plus le long de la crête mais vu que cela n'a pas chauffé le matin, il n'y a aucune raison de s'inquiéter pour la sécurité des pilotes, la masse d'air était plutôt lisse par rapport à d'habitude.

 

Perso, j'ai fait un petit biplace avant la manche, histoire d'attendre que cela se mette bien en place. Vu que c'est un temps minimum on décolle quand on veut et il faut faire le meilleur temps de la journée. Ce que je ne savais pas, c'est qu'il y avait énormément de points bonus "leadings bonus" pour ceux qui décollent en premier. En gros c'est pas un temps mini mais une course au but , ceux qui décollent en premier gagnent ! Bon les manches en temps mini c'est hyper difficile de faire autrement car sur la majorité des temps mini, les conditions ne deviennent pas fumantes et avec des leadings, on récompense les pilotes qui prennent le risque de décoller en premier, logique. Il faudrait un système de débrayage des leadings annoncé par le DE juste avant la manche suivant les conditions (deviennent bonnes - restent bâchées)... Pour le futur, il faudra sûrement y penser!

 

Voici quelques photos de l'organisation :

https://plus.google.com/photos/113224662933129125439/albums/5996628402769173969?banner=pwa&authkey=CKHExoeH4Mab9wE

 

Je fais 2ème de la manche avec presque 6min de moins que le premier. Tim boucle 13ème. Au général on se classe respectivement 13ème et 12ème Et oui on se suit !!! A noter que Michel, Antoine et Thomas en 55min se font aussi manger par les leadings. La compétition était très bien organisée, les bénévoles au top...J'espère que cette compétition sera reconduite l'année prochaine.

 

Ce fut un petit entraînement bien sympathique avec les copains et la famille. Prochaine compétition importante, Coeur de Savoie, l'étape de coupe du monde française fin Mai. D'ici là on espère réaliser quelques gros vols entre les journées de boulot !

 

Bons vols à tous

Hono

 

Par ABAC Team - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 26 février 2014 3 26 /02 /Fév /2014 14:46

Hello,

 

La semaine dernière fut riche en vols, solo, rando, biplaces...

 

Le petit village de "St Hilaire du Touvet"

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1617

 

Les conditions hivernales étaient fumantes ! Cela change pas mal du Mexique et du Brésil et je retrouve ma crête préférée menant au Saint Eynard, l'occasion de s'entraîner à pusher en conditions atomiques.

 

Crête du Saint Eynard !

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1577

 

J'ai rarement été aussi content de voler, d'apprécier le paysage enneigé, les animaux (chamois, sanglier, aigles...), l'évolution des nuages...

 

"La  Chartreuse"

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1603

 

La neige avait bien fondu cette semaine, mais aujourd'hui cela retombe à bloc. Ce que l'on peut dire c'est qu'il va y avoir du contraste les prochains jours si cela veut bien s'améliorer.

 

En mode pas un courant d'air ne rentrera :)

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1578

 

J'ai réalisé des biplaces magiques, pris un énorme plaisir à voir le sourire des passagers au posé et mangé une bonne gaufre chocolat maison à l'attéro pour se réchauffer

 

"Sappey-en-Chartreuse"

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1587

 

Le 20 février, le plus gros vol de la semaine, la classique mais tellement belle...

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2013/vol/20138168

 

"Chamechaude"

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1590

 

Décollage de St Hil, à gauche direction la combe de Manival !

 

Le "St Eynard"

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1592

 

Tout droit jusqu'à la Bastille...

 

Grenoble depuis la Bastille

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1598

 

Retour sur la même crête et direction St Marcel vers Chambéry.

 

St Marcel et Chambéry

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1624

 

Pour finir le triangle, traversée de la vallée pour aller sur les faces Ouest du St Genix et rentrer.

 

Pendant la traversée

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1635

 

J'ai même réussi à remonter sur les faces Sud du déco de St Hil pour reposer à la voiture. Elle est pas belle la vie ? :)

 

A côté du Granier à 1600m

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1628

 

Tout cela en bonne compagnie, cross avec des amis, toujours en liaison radio. On se retrouve à l'attéro pour boire un petit coup bien mérité après un aussi beau vol. C'est çà aussi le parapente, partager, contempler. Il n'y a pas que la compétition :)

 

Mode full speed, pas un brin de traînée.

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1595

 

Cette crête est un véritable gruyère, des grottes magnifiques... ABAC !

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1633

 

On ne part pas sans avoir vu la Dent de Crolles !

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1609

 

Et le fort St Eynard sous un autre angle...

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1606

 

Voilà, j'espère que vous avez apprécié les photos.

 

Le Mont Blanc !

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1626

 

Bientôt le retour des gros cross et des records !

Je vous laisse sur cette dernière image, dans cette atmosphère "brumeuse" qui nous laisse rêveur...

 

Plané final sur le déco de St Hil

Album-des-plus-belles-photos-en-parapente-2014-IP7 1636

 

Bons vols

Hono

Par ABAC Team - Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 12 février 2014 3 12 /02 /Fév /2014 01:31
Par ABAC Team - Publié dans : PWC Mexique 2014 - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 9 février 2014 7 09 /02 /Fév /2014 19:47

Salut tout le monde,

 

Désolé pour hier soir (et non je n'ai pas fini à l'envers, contrairement à certains...) mais je n'ai pas pu vous faire partager notre dernière journée mexicaine. Je devais ranger ma chambre, car j'ai cette capacité à mettre un bordel fou en une semaine de compétition. Il m'a bien fallu deux heures pour faire mes valises. Peut-être plus que Seiko, qui sait ? ;)

Puis tout s'est enchaîné. Nous avons fêté cette belle semaine de vol entre français, savouré nos derniers tacos, et nous sommes rendus à la remise des prix au bord du lac. Il fallait être dans le timing, car mon taxi était à l'heure ce matin : trois heures exactement... Ouille, ça pique !

 

 

Mais mes cinq heures d'attente à Dallas, ville de l'imbroglio sentimentalo-americano-grotesque par excellence, me laisse le temps de vous raconter cette dernière journée.

 

 

Ça commence par la routine habituelle du matin : levé (pas facile), douché (ou pas... ça dépend du premier point...), petit déjeuner dans notre lieu habituel pour profiter une dernière fois de nos molletes et jugo de naranja.

Et puis la petite heure de montée au décollage laisse le temps à chacun de vaquer à ses propres occupations : Hono dort (et inodore), musique et Candy Crush pour Lucas, Candy Crush et musique pour moi... Le jeune, lui, est en retard (bien que l'on ne soit pas en avance nous même) et Simon... aucune idée! Quand à Joël, il profite le plus longtemps possible de sa presqu'île paradisiaque.

 

 

Une fois au décollage, tout s'enchaîne rapidement ce qui est toujours un plaisir. Rien de mieux que de se retrouver rapidement en l'air. Mais avant, il faut savoir faire face à de petites contingences, qui bien sûr n'arrivent que lors de la dernière manche où il n'y a pas de pression du tout : un camel back qui fuit, un GPS qui n'a pas envie d'attraper les satellites...

Pour Honorin, la contingence est un peu plus grave : apparemment une insolation. Il décidera donc d'aller poser au cours de la manche n'étant pas en mesure de rester assez lucide. Il faut savoir s'écouter et se ménager.

 

La manche proposée, agrémentées de quatre balise pour 90 kilomètres, va se révéler être un véritable run de vitesse ce qui n'est pas forcément le plus facile à gérer, car le rythme ne changeant guère lors de la manche, la moindre erreur peut-être fatale.

 

Dès le start, un groupe s'étant mieux placé nous met une jolie valise et la course poursuite commence, lancée sur un rythme effrené.

Heureusement le thermique de B2 est un véritable missile, digne de Valle de Bravo, comme dans les rêves. Un magnifique 6 m/s, large et sans turbulences, ce qui permet au deuxième groupe de recoller le premier.

 

En revanche, le G Spot est beaucoup moins tranquille. Les voiles dansent la samba dans d'infâmes boulets de canon. Une seule solution : on replie les jambes sous la sellette, on se redresse, la voile bien en pression, on se met sur la tranche, et on attend que ça passe...

 

Une fois dans la confluence tout va mieux, sattelisés à plus de 3600 mètres. Les cumulus sont généreux et la route est toute tracée pour le pilote rompu aux lignes du ciel.

Tellement généreux, qu'il ne nous faudra qu'un dernier thermique pour réaliser les derniers 35 kilomètres, tous accélérés dans la confluence entre les brises venant de Valle et celles venant du Penon. Une chose à faire, laisser deux neurones branchés : un pour le replacement dans les bonnes lignes, l'autre pour écraser le barreau (en fait pour ça, c'est pas les neurones...) !

 

Nous survolons une dernière fois le lac de Valle, et allons taper le cône (qui soit dit au passage, est un véritable désavantage pour les petites tailles sur une telle fin de manche...) pour conclure un mois de vol non stop pour quelques uns d'entre nous, et une nouvelle compétition tourmentée mais en un lieu tellement magique. Valle de Bravo, Pueblo Magico paraît-il.

 

 

Le Team était au rendez-vous des belles conditions mexicaines. En effet, nous finissons première équipe mais nous étant retirés de la compétition, pour suivre la position d'ABAC vis-à-vis des polémiques actuelles (mais aussi la conviction de nous pilotes), ce résultat restera officieux.

 

Individuellement, la compétition n'a pas beaucoup souri à Hono (qui gagne une manche tout à l'attaque tout de même !) et Joël dans ce bourbier. Mais nous les retrouverons dans leur forme olympique (c'est d'actualité) à coup sûr lors du prochain rendez-vous ! Le calme, loin des turbulences ambiantes, ne pourra être que source de repos.

 

Simon s'est sûrement bien amusé à tenter des options toujours différentes et solitaires. D'ailleurs, il reste deux/trois jours de plus pour profiter de Valle et continuer à topographier le terrain en vol rase mottes !

 

Tim a montré une régularité bluffante ! Au goal tous les jours, souvent dans les trente. Avec l'expérience, il risque de vite nous monter dans les pieds du haut d'une déjà bien belle 37ème place !

 

Lucas est dans la place avec une top dixième place, et surtout de nouveau une grosse envie de compétiter (néologisme...) et de voler !

 

Pour ma part, c'est une belle cinquième place qui me fait très plaisir, et des sensations que je n'avais encore jamais ressenties en l'air.

 

Et enfin, il faut féliciter Seiko qui en plus d'écraser la concurrence féminine, se glisse à une superbe 18ème place qu général. Tout comme Pierre Rémy, bluffant de régularité à l'attaque (comme quoi le concept existe) qui monte sur la deuxième marche du podium !

 

Merci à tous pour vos messages ! Et maintenant un petit break s'impose avant la prochaine ! Et espérons que la compétition en reviendra apaisée...

 

A tout bientôt !

 

Max

 

 

Ps : j'essaye de mettre des photos dès que je suis à la maison... J'espère que les mots vous suffiront pour le moment.

 

 

DSC02430

Par ABAC Team - Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Samedi 8 février 2014 6 08 /02 /Fév /2014 01:57

Hello,

Aujourd'hui Un zig-zag-zoug de 88 km nous est proposé , avec une arrivée conique ; puisque celui-ci a été voté par les pilotes à nouveau hier soir.

Le parcours est un mix classique de ce qu'on connaît déjà bien ici. Mais ayant à nouveau visité les basses couches (au point de causer avec les gosses du village), je suis mal placé pour vous relater ce qui s'est passé durant cette manche. Je vous propose donc quelques photos à la place....

 

Voilà à quoi ressemble le cockpit 2014 : le livetracker officiel à gauche, le GPS privé à droite. Et quand plus rien ne marche, il y a encore  tout à droite, l'antisèche.

DSC02396

 

Le ciel de hier était plus sympathique , avec des cums un peu partout

DSC02349

 

Valle de Bravo à l'arrière plan; l'atterro se trouve presque au bout du lac à droite de l'image.

Le monticule du 2e plan est entouré de thermiques.

DSC02353

 

                       préparation au start

DSC02366

 

 

 L'attente du départ est pénible , car la zone est turbulente....et tout le monde veut se mettre là où y'a déjà quelqu'un !!

 

DSC02373

 

 

 

Voyons un peu comment se préparent les grands pilotes :

 

Honorin Hamard,  prêt à enfiler son préservatif (en bas au centre)

DSC02310

 

 

 

                       Maxime Pinot ,  très concentré.

DSC02320

 

 

Lucas Bernardin,  Monsieur 1 Gilette par mois

DSC02319 Fotor

 

 

                                                   Tim Rochas,  prêt à passer des heures au-dessus de ma tête, encore aujourd'hui

DSC02311

 

 

 

Simon Issenhut, que je croise souvent en mode cross-country.

DSC02390

 

 

                       aujourd'hui

DSC02407

 

 

DSC02408

 

 

 

DSC02409

 

 

 

DSC02383

 

  Et pour terminer : le petit berger près du champ où j'ai posé. Ses pantalons hérités de son grand frère vont durer quelques années. Tout comme ses godasses plus ou moins deux fois trop grandes pour lui. Mais gare à celui qui touchera à son autocar flambant neuf; il pourrait goûter du bâton.

il me plaît bien ce petit, il te regarde droit dans les yeux;...c'est pas courant par ici (ou alors des regards tellement faux),...ça me change.

Il est pas ISO 9000quéquchose ce berger; il est pas né tricheur non plus, ça se voit; pas plus qu'il ne fait de politique douteuse.

Par contre, je suis certain que lui, il fait son job correctement.

Si j'avais des économies, c'est bien la seule personne à qui j'oserais les confier dans les alentours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain dernière manche et disqualification de tout le monde.  Le cirque continue.

A+

Joël

Par ABAC Team - Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Présentation de l'équipe

  • : Les pilotes du Team ABAC Niviuk vous emmènent à travers ce blog sur différentes compétitions nationales et internationales de parapente. Récits de vols, de résultats, d'ambiance et de morceaux de vie. Partagez avec nous les moments forts du Team ABAC Niviuk.

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés